À vous le micro : les avis nos auditeurs !

Nos auditeurs font partie de la radio ! Lisez les avis de nos auditeurs !

Avec l’évolution d’internet, la radio a été plus ou moins reléguée au second plan. Cependant, il reste encore une bonne catégorie de personnes qui l'écoutent. Elle jouit notamment d'une bonne audience auprès des internautes. À ce propos, voici quelques avis d’auditeurs concernant la radio electrophone.

À vous le micro : les avis nos auditeurs !

Julianne, près de Bordeaux

Je m’appelle Julianne et je suis l’une des rares personnes qui écoutent encore la radio dans ma famille. Si je n’ai pas relégué ce type de média au passé, c’est parce que j’y trouve bien mon avantage. En effet, je suis très ardue quand il s’agit des tâches ménagères à la maison.

Je ne veux pas avoir à perdre du temps sur internet ou devant la télé. Cependant, j’aime quand même écouter de la musique ou entendre des gens parler en travaillant. Alors, l’unique solution dont je dispose, c’est écouter la radio. Cela me permet ainsi de ne jamais abandonner mes tâches quotidiennes.

Marc, à Dijon

Je suis Marc et je suis un jeune étudiant et je m’intéresse énormément à l’actualité nationale et internationale. Ma situation actuelle ne me permet pas d’acheter des journaux au quotidien ou de disposer régulièrement d’une connexion internet. Alors, le moyen qui me reste pour savoir ce qui se passe en France et dans le monde, c’est d’écouter la radio.

Sans déployer le moindre frais, il suffit de capter les ondes de ma chaîne préférée pour m’informer en temps réel. Quel que soit l’endroit où je me trouve, j’ai toujours mes écouteurs branchés aux oreilles. Au bout de la fréquence, des journalistes aguerris me relatent en temps et en heure le type d’actualité auquel je m’intéresse. Que du bonheur !

Serge, dans le centre de Marseille

Je suis Serge et encore un fidèle auditeur de la radio. Si je suis aussi régulier à ce type de média dans une ville comme Marseille, c’est parce qu'il me permet de dénicher des opportunités. En effet, je suis un agent immobilier et Marseille est connu pour avoir un marché particulièrement dynamique.

Ainsi, régulièrement, je me positionne sur ma chaîne préférée pour ne rien rater des annonces de ventes ou d’achats immobiliers. La radio de ma circonscription consacre toute une émission à ce secteur durant une bonne partie de la semaine. Je ne rate rien des affaires du moment. Parfois, je me retrouve avec des opportunités exceptionnelles. Merci à la radio !

Christine, dans le Var

Je me nomme Christine et je suis encore une adepte de la radio au 21e siècle. Cela peut surprendre, notamment avec l’existence d’autres moyens de communication. Ce qui me plaît en écoutant la radio, c’est la diversité du type de programme auxquelles je peux accéder.

Cela va de la musique au sport, en passant par les informations, les débats politiques ou encore les jeux et divertissements. Parfois, je n’ai même pas besoin de changer de fréquence, tout est relayé à travers le même canal. La radio complète mes journées qui sont parfois assez chargées. Je me suis habituée à cela et je ne me plains pas.

Mamadou, à Cannes

Je m’appelle Mamadou et j’habite la ville de Cannes. Pour moi, écouter encore la radio au 3e millénaire, c’est une véritable perte de temps. Actuellement, avec l’évolution des nouvelles technologies de l’information et de la communication, la radio n’a plus sa place dans notre environnement. Personnellement, je n’ai jamais écouté de la radio, je suis toujours scotché sur mon smartphone.

Cela me va bien, car je peux avoir toutes les informations en quelques clics seulement. Si j’ai besoin d’écouter de la musique, j’ai une application mobile bien dédiée. Quant aux actualités, il suffit que j’utilise les meilleurs sites d’informations. La radio n’est vraiment pas un type média qui devrait continuer à exister de nos jours.

Steve, au cœur de Paris

Mon nom est Steve et je ne suis pas véritablement charmé par la radio sous son format traditionnel. Les émissions se ressemblent toujours, et cela, ne motivent pas vraiment à continuer l’écoute. En plus, il faut à chaque fois maîtriser les fréquences, ce qui n’est pas une priorité pour moi.

Franchement, je préfère la radio sous forme de podcast ou la radio sur internet. Là, il y a un autre format d’audition et les offres de programmes sont beaucoup plus attirantes. Il n'y a pas des boutons à tourner ou des fréquences à enregistrer. Avec seulement une bonne connexion internet, je peux avoir accès à une kyrielle de radios sur internet.

Recent posts

Menu

Pages